nov 21, 2 semaines ago
, Gabbiadini, Mihajlovic, Okaka, Palombo, Sampdoria, Serie A, Soriano

La Sampdoria de Mihajlovic, focus sur la surprise de la Serie A

http://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/11/Sampdoria-Torino.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/11/Sampdoria-Torino.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/11/Sampdoria-Torino.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/11/Sampdoria-Torino.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/11/Sampdoria-Torino.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/11/Sampdoria-Torino.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/11/Sampdoria-Torino.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/11/Sampdoria-Torino.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/11/Sampdoria-Torino.jpgLa Sampdoria de Mihajlovic, focus sur la surprise de la Serie A

La Sampdoria réalise un très bon début de saison en Serie A puisque l’équipe de Sinisa Mihajlovic est classée quatrième avec 20 points, juste devant le Genoa, l’autre club de Gênes. Avec seulement 14 buts marqués, la Sampdoria n’est que la neuvième équipe la plus prolifique d’Italie mais la défense est très solide avec seulement 8 buts encaissés. Seules la Juventus et la Roma ont fait mieux que les Blucerchiati.
Quels sont donc les principes de jeu de cette équipe?

Sinisa Mihajlovic a pris en main une Sampdoria mal en point la saison dernière puisque le club était 18ème lors du limogeage de Delio Rossi après la 12ème journée. Le serbe a guidé l’équipe à la 12ème place en fin de saison, malgré quelques lourdes défaites et 62 buts encaissés sur l’ensemble de la saison.

Pour pallier le départ du défenseur allemand champion allemand, Shkodran Mustafi à Valence, la Sampdoria s’est renforcée à l’arrière avec les arrivées d’Alessio Romagnoli, Fabrizio Cacciatore, Djamel Mesbah et Matias Silvestre. D’autres renforts tels qu’Alfred Duncan et Gonzalo Bergessio ont apporté de la profondeur dans l’effectif.

Cette saison, l’équipe est organisée en 4-3-3, abandonnant ainsi le 4-2-3-1 en vigueur la saison passée.

Le 11 de départ le plus utilisé par Mihajlovic. Par rapport à la saison dernière, Eder a quitté l'axe pour l'aile gauche tandis que Roberto Soriano ne joue plus milieu offensif mais beaucoup plus dans le coeur du jeu.

Le 11 de départ le plus utilisé par Mihajlovic. Par rapport à la saison dernière, Eder a quitté l’axe pour l’aile gauche tandis que Roberto Soriano ne joue plus milieu offensif mais beaucoup plus dans le coeur du jeu.

Un jeu direct pour mettre la pression sur l’adversaire

Avec seulement 46,4%, la Sampdoria est la 17ème équipe de Serie A en terme de possession de balle. Le jeu direct est donc une obligation afin de se rapprocher rapidement des buts adverses.

La relance s’articule autour des deux défenseurs centraux et d’Angelo Palombo, positionné en milieu défensif, qui vont généralement orienter le jeu sur les latéraux qui jouent assez haut à la Sampdoria. S’ils sont servis, les latéraux ont pour mission de prendre de vitesse leur vis-à-vis afin de centrer ou trouver dans la profondeur les attaquants excentrés, Eder et Gabbiadini. Ils sont soutenus par les milieux  qui apportent le surnombre du côté où le jeu se déroule, Obiang à gauche et Soriano à droite.

Si les latéraux ne peuvent être servis, les relanceurs ont d’autres options utilisables. L’un des deux milieux, Obiang ou Soriano, peut également décrocher mais un joueur adverse peut très bien les suivre. Dans ce cas, les relanceurs vont alors jouer directement vers leurs attaquants.

Face au 4-4-2 du Milan AC en phase défensive, les latéraux occupent leur couloir tandis que la présence des trois attaquants et Duncan dans l'axe permet de resserrer la défense milanaise. Ici, Obiang va servir De Silvestri dans le couloir droit

Face au 4-4-2 du Milan AC, les latéraux de la Sampdoria, De Silvestri et Mesbah, occupent leur couloir tandis que la présence des trois attaquants et Duncan dans l’axe permet de resserrer la défense milanaise.
Ici, Obiang va servir De Silvestri dans le couloir droit qui a beaucoup d’espace.

Le trio offensif Gabbiadini-Okaka-Eder contribue grandement à la bonne forme de la Sampdoria avec 8 buts inscrits et 2 passes décisives. Manolo Gabbiadini est d’ailleurs le spécialiste des coups de pieds arrêtés de son équipe et a marqué 2 coup francs cette saison. Ses modèles en la matière sont Juninho ainsi que Pierre Van Hooijdonk et avec Mihajlovic comme entraîneur, il ne pourra que s’améliorer. (Mihajlovic a marqué 28 coup francs en Serie A, soit un de plus qu’Andrea Pirlo).

Dans le jeu, les attaquants de la Sampdoria sont constamment en mouvement afin de créer des espaces pour leurs coéquipiers ou pour surprendre les défenseurs. A plusieurs reprises, les attaquants vont partir dans le dos des défenseurs adverses pour être à la réception de longues passes des relanceurs.

En cas de décrochages de l’un des trois attaquants, les milieux vont alors se projeter afin d’apporter de la présence et combiner avec les autres joueurs. A ce titre, les décrochages d’Okaka sont importants pour la Sampdoria puisqu’il vient souvent disputer les ballons de la tête et peut permettre au bloc de remonter en attendant la montée des latéraux dans les couloirs.

Avec autant de présence offensive, la Sampdoria obtient beaucoup de corners et ses joueurs athlétiques ont alors l’occasion de se mettre en évidence sur les corners. Gastaldello et Romagnoli ont inscrit 3 buts au total sur corners. Les joueurs de Mihajlovic sont d’ailleurs leaders avec Empoli au nombre de buts marqués sur coup de pied arrêtés avec 7 réalisations.

A la réception d'un ballon de Sergio Romero, Eder délaisse l'aile gauche pour venir au duel face à Mexes. Il peut servir Soriano qui offre une solution courte. Soriano joue en une touche vers Duncan qui n'a aucun adversaire à proximité .

A la réception d’un ballon de Sergio Romero, Eder délaisse l’aile gauche pour venir au duel face à Mexes. Il peut servir Soriano qui offre une solution courte. Soriano joue en une touche vers Duncan qui n’a aucun adversaire à proximité. A noter la permutation entre Okaka et Gabbiadini devant.

De Scigilio sort alors vers Duncan qui joue en une touche de balle vers Gabbiadini qui effectue un appel croisé. Les attaquants de la Sampdoria raffolent de ces courses croisées.

De Scigilio sort alors vers Duncan qui joue en une touche de balle vers Gabbiadini qui effectue un appel croisé. Les attaquants de la Sampdoria font beaucoup de courses croisées pour déstabiliser les défenseurs.

Gabbiadini devance Rami et centre pour Okaka, présent au cœur de la surface

Gabbiadini devance Rami et centre pour Okaka, présent au cœur de la surface, qui égalise juste avant la mi-temps.

Une défense qui encaisse moins de buts que la saison dernière

Si la Sampdoria est aussi bien classée, elle le doit avant tout à l’amélioration de ses performances défensives. Cette saison, elle encaisse seulement 0.78 but par match contre 1,63 la saison passée. Le nombre de buts marqué ne change pas avec 1,27 but par match contre 1,26 la saison passée.

Lorsque la Sampdoria est en phase défensive, c’est toute l’équipe qui s’applique à ne pas laisser d’espaces. Durant les premières minutes, les trois attaquants vont presser la relance adverse afin de récupérer eux-mêmes le ballon ou forcer l’adversaire à un dégagement hasardeux qui pourra être récupéré par les milieux qui relanceront rapidement.

En jouant plus bas, la Sampdoria ne laisse alors aucun espace et la formation est souvent dictée par le positionnement des ailiers et d’Eder en particulier. Le brésilien n’hésite pas à redescendre à hauteur du latéral gauche afin de bloquer la progression adverse. De l’autre côté, Gabbiadini réalise un peu moins d’efforts défensifs ce qui oblige alors Soriano à coulisser afin que De Silvestri ne se retrouve pas en sous-nombre. Okaka lui doit souvent harceler le relanceur pour ne pas mettre en danger l’arrière-garde Blucerchiati.

Face à un tel bloc, les adversaires en sont réduits à jouer sur la largeur mais la défense coulisse parfaitement afin de mettre la pression sur le porteur de balle.

La Roma n'a pas de solution dans la profondeur. Totti est suivi par Gastaldello. Devant lui, Llajic est dans le viseur de Romagnoli. Naingollan  qui a le ballon va se retourner et écarter le jeu à gauche sur Gervinho, hors champ. Au même moment où le belge se retourne, De Silvestri coulisse pour mettre la pression sur Gervinho.

La Roma n’a pas de solution dans la profondeur. Totti est suivi par Gastaldello. Devant lui, Llajic est dans le viseur de Romagnoli. Naingollan qui a le ballon va se retourner et écarter le jeu à gauche sur Gervinho, hors champ dans le couloir gauche. Au même moment où le belge se retourne, De Silvestri coulisse pour mettre la pression sur Gervinho.

Face à l'AS Roma, la Sampdoria a joué très bas et Okaka s'occupait de suivre De Rossi. Astori n'étant pas attaqué, il a pu progresser avant de servir Gervinho qui s'est défait du marquage de Gastaldello. Malheureusement pour l'ivoirien, sa frappe finissait sur le poteau.

Astori n’étant pas attaqué par Okaka qui marque De Rossi, il a pu progresser avant de servir Gervinho qui s’est défait du marquage de Gastaldello. Malheureusement pour l’ivoirien, sa frappe finira sur le poteau.

En cas de non repli des attaquants, ce sont donc les milieux excentrés qui coulissent alors que Palombo, le milieu central, peut sortir sur le porteur de balle s’il est à proximité. Il compense également les déplacements de ses défenseurs centraux s’il doivent suivre un adversaire direct. Contre la Roma, Palombo est souvent redescendu en défense centrale lorsque Gastaldello suivait Gervinho ou Totti qui dézonaient et sa polyvalence lui a permis de jouer défenseur central contre la Fiorentina. Ce jour-là, Mihajlovic avait concocté un 3-5-2 sans défenseur central de métier et avait remporté le match 3-1.

Alors tout est parfait dans les rangs de la Sampdoria? Avec des latéraux offensifs et des milieux qui soutiennent l’attaque, l’équipe peut se retrouver exposée en transition défensive si l’équipe adverse joue rapidement ses contres attaques. Si la ligne des milieux est éliminée, cela laisse les défenseurs à la merci de la la créativité adverse.

Suite à une perte de balle de la Sampdoria, le Milan AC mène un contre rapide. A gauche, Duncan se replie sur la même ligne sur ses défenseurs en attendant le retour de Mesbah. A droite, le Milan est surnombre face à De Silvestri. El Shaarawy va profiter de la course de Honda dans son dos pour fixer le latéral et sa frappe enroulée finira au fond des filets.

Suite à une perte de balle de la Sampdoria, le Milan AC mène un contre rapide. A gauche, Duncan se replie sur la même ligne sur ses défenseurs en attendant le retour de Mesbah. A droite, le Milan est surnombre face à De Silvestri et El Shaarawy va profiter de la course de Honda dans son dos pour fixer De Silvestri et sa frappe enroulée finira au fond des filets.

L’Europe comme objectif

Après le nul 0-0 face à la Roma, Alessio Romagnoli déclarait croire à une qualification européenne : « Peut-être pas la Ligue des Champions, mais je pense que l’Europa League est à notre portée. Nous sommes une équipe forte. Les prochains matchs contre l’Inter, la Fiorentina et le Milan AC diront exactement où nous pourrons arriver cet saison. »
Avec une courte défaite face à l’Inter 1-0, une victoire contre la Fiorentina 3-1 et un nul contre le Milan AC 2-2, la Sampdoria a prouvé qu’elle pouvait rivaliser face aux prétendants à l’Europa League. Et sans compétition européenne à jouer cette saison, la Sampdoria bénéficie d’une certaine fraîcheur par rapport à ses concurrents, d’autant qu’elle affrontera Naples et la Juventus en décembre juste après des journées européennes.

Share "La Sampdoria de Mihajlovic, focus sur la surprise de la Serie A" via

No comments yet.

Ajouter un commentaire


2 × 2 =

More in Serie A
nov 30, 1 semaine ago

L’analyse tactique de Marseille – Nantes : Les hommes de Bielsa sérieux et réalistes

L’Olympique de Marseille a enregistré sa onzième victoire en Ligue 1 contre le FC Nantes. Les nantais ont appliqué un très bon pressing qui a gêné les olympiens. Toutefois, ces derniers ont su gérer leurs efforts et profiter d’erre…

nov 26, 2 semaines ago

L’analyse tactique de Schalke 04 – Chelsea : Les Blues humilient un pâle adversaire

Les retrouvailles entre Roberto Di Matteo et Chelsea se sont mal passées puisque l’italien Schalke 04 ont été humiliés 5-0 à domicile. Face à la machine londonienne bien huilée, les allemands ont été inexistants sur tous les plans. Jos…

nov 21, 2 semaines ago

La Sampdoria de Mihajlovic, focus sur la surprise de la Serie A

La Sampdoria réalise un très bon début de saison en Serie A puisque l’équipe de Sinisa Mihajlovic est classée quatrième avec 20 points, juste devant le Genoa, l’autre club de Gênes. Avec seulement 14 buts marqués, la Sampdoria n&r…

10562996_323641151145928_5474717751588510832_n1Vous aimez ce blog? Soyez informés de la publication des articles grâce à Facebook ou Twitter. Vous pouvez également vous abonner à ce blog par email.

 

×