oct 26, 10 mois ago
Ancelotti, Barcelone, Benzema, Clasico, Luis Enrique, Real Madrid, Suarez

L’analyse tactique de Real Madrid – Barcelone (3-1)

http://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/2-Construction-1-0-1024x5761.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/2-Construction-1-0-1024x5761.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/2-Construction-1-0-1024x5761.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/2-Construction-1-0-1024x5761.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/2-Construction-1-0-1024x5761.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/2-Construction-1-0-1024x5761.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/2-Construction-1-0-1024x5761.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/2-Construction-1-0-1024x5761.jpgL’analyse tactique de Real Madrid – Barcelone (3-1)

Ce Clasico était attendu et a tenu toutes ses promesses. Malgré un but encaissé d’entrée, le Real Madrid a terrassé le Barca 3-1 et revient à seulement un point des catalans au classement.

Pour le Real Madrid, un seul changement est à noter avec la titularisation de Ramos à la place de Varane, très bon contre Liverpool. Surprise côté catalan avec la titularisation d’emblée de Luis Suarez après sa suspension de quatre mois. Jeremy Mathieu glisse à gauche pour verrouiller le couloir tandis que Xavi fait son retour dans le 11 de départ au détriment d’Ivan Rakitic.

 

Formations

Luis Suarez déjà décisif mais le Barca manque de pénétration

Positionné sur l’aile droite, Luis Suarez s’est mis en évidence d’entrée en délivrant une passe décisive pour Neymar dès la 3ème minute. Les catalans ont profité d’un mauvais positionnement du Real Madrid pour prendre à défaut Kroos et Modric dans l’axe et remonter facilement la balle.

Le Real est exposé dès la première passe d'Alves. Benzema, Ronaldo et Rodriguez sont trop loins tandis que Kroos est mal placé. Cela laisse beaucoup d'espace au centre pour trouver Messi qui a décroché.

Le Real est exposé dès la première passe d’Alves. Benzema, Ronaldo et Rodriguez sont trop loins tandis que Kroos est mal placé. Cela laisse beaucoup d’espace au centre pour trouver Messi qui a décroché.

Messi s'est appuyé sur Xavi qui a servi Suarez à droite. Il renverse le jeu vers Neymar avant que Ramos ne puisse sortir sur lui. Modric reste à proximité de Messi sur l'action

Messi s’est appuyé sur Xavi qui a servi Suarez à droite. Il renverse le jeu vers Neymar avant que Ramos ne puisse sortir sur lui. Modric reste à proximité de Messi sur l’action.

Après ce but, les hommes de Luis Enrique ont eu beaucoup de difficultés en attaque placée car le jeu s’est trop souvent développé dans l’axe. Kroos et Modric ont effectué un énorme travail pour couper les transmissions vers Suarez et Neymar lorsque ces derniers rentraient dans leur zone d’influence. Lionel Messi a d’ailleurs eu très peu d’influence sur la rencontre à cause de Modric qui ne lui a laissé aucun espace pour pouvoir accélérer balle au pied. Sans verticalité, les catalans ont alors fait tourner le ballon latéralement par l’intermédiaire de Xavi et Iniesta mais sans mettre la vitesse nécessaire qui permettrait de trouver la faille dans le bloc madrilène.

En écartant le jeu sur les ailes, Barcelone s’est montré dangereux grâce aux montées de Mathieu à gauche (une grosse frappe détournée par Casillas à la 55ème minute) alors qu’à droite, Messi a trouvé l’espace nécessaire pour se défaire de Marcelo et Isco. A la 27ème minute, son centre vers Neymar sera dégagé in extremis par Carvajal.

Par ailleurs, Barcelone a profité des mauvaises passes madrilènes dans la phase de transition pour se créer deux occasions de doubler la mise par Messi à la 23ème minute.

Sous la pression d'Iniesta et Suarez, Kroos chercher à jouer rapidement sur Ronaldo. Jeremy Mathieu intercepte la passe ce qui élimine de fait, Rodriguez, Modric, Isco et Marcelo. Le français va progresser et servir Messi dont la frappe sera captée par Casillas.

Sous la pression d’Iniesta et Suarez, Kroos chercher à jouer rapidement sur Ronaldo. Jeremy Mathieu intercepte la passe ce qui élimine de fait, Rodriguez, Modric, Isco et Marcelo.
Le français va progresser et servir Messi dont la frappe sera captée par Casillas.

Les madrilènes exploitent le manque de pressing catalan

Le pressing de la ligne offensive, autrefois un aspect essentiel du Barca version Guardiola, a été quasi inexistant dans ce Clasico. Ainsi, Modric et Kroos ont du temps pour pouvoir effectuer la première passe. Modric a réussi 100% de ses passes alors que Kroos a seulement raté 2 passes (dont celle illustrée plus haut) dans le match. Leurs passes sont généralement orientées sur les côtés car le trio Xavi-Busquets-Iniesta est positionné de manière à couper les transmissions vers Ronaldo et Benzema dans l’axe. Isco et Rodriguez vont alors percuter sur les ailes tout en étant soutenus par Marcelo et Carvajal qui n’ont aucun adversaire pour empêcher leurs montées incessantes.

C’est donc Xavi, côté droit, et Iniesta à gauche qui doivent soutenir Alves et Mathieu face au surnombre madrilène mais les deux génies de l’entrejeu catalan n’ont pas fait suffisamment d’efforts défensifs sur les ailes, peut-etre par manque de fraîcheur physique. Les madrilènes se sont procurés énormément d’occasions sur des centres (une tête de Benzema a fini sur la transversale à la 10ème minute) et ont obtenu un pénalty suite à une main de Piqué à la 33ème minute.

Rodriguez qui a permuté fait face à Alves. Dans le dos du colombien arrive Marcelo qui sera servi.  Au lieu d'anticiper la course de Marcelo, Iniesta reste en place et c'est donc Alves qui doit poursuivre son compatriote. Le centre de Marcelo est ensuite contré par la main de Piqué dans la surface.

Rodriguez qui a permuté à gauche fait face à Alves. Dans le dos du colombien arrive Marcelo qui sera servi. Au lieu d’anticiper la course de Marcelo, Iniesta reste en place et c’est donc Alves qui doit poursuivre son compatriote. Le centre de Marcelo est ensuite contré par la main de Piqué dans la surface.

Le Real Madrid achève Barcelone en seconde mi-temps

Après la pause, Barcelone reste maître de la possession et le Real joue plus bas. Messi décroche toujours autant sans peser sur le jeu tandis que Suarez joue en numéro 9. Très intéressant dos au but, il permet à son équipe de remonter mais n’a pas encore la capacité de rivaliser à l’accélération face à un duo Pepe-Ramos très affûté.

Positionnés un peu plus bas qu’en première période, les madrilènes vont exploiter au maximum toutes les contres-attaques possibles avec Benzema, Ronaldo et Rodriguez et les blaugranas vont alors succomber sur deux contres attaques. L’une à la 50ème où le tir de Ronaldo est détourné en corner par Piqué. Sur le corner, Pepe libre de tout marquage se charge de donner l’avantage au Real. La seconde, dix minutes plus tard grâce à un excellent pressing d’Isco qui pousse Iniesta à remiser le ballon dans l’axe. Au terme de l’action, Benzema va alors marquer son 4ème but de la saison en Liga.

La lucidité dont ont fait preuve les madrilènes sur tous leurs contres a été excellente le score aurait pu être plus large sans des sauvetages d’Alves ou Mascherano.
Les entrées de Rakitic, Pedro et Sergi Roberto à la place de Xavi, Iniesta et Suarez ne changeront rien pour les catalans.

Après avoir récupéré le ballon, Isco sert Ronaldo qui joue rapidement sur Rodriguez. Benzema part dans le dos d'un Busquets immobile pour aggraver le score.

Après avoir récupéré le ballon, Isco sert Ronaldo qui joue rapidement sur Rodriguez. Benzema part dans le dos d’un Busquets immobile pour aggraver le score.

Quelle suite pour les deux équipes?

« La clé du match a été l’effort que nous avons fourni » selon Ancelotti. La performance collective madrilène a été excellente et intégrer un numéro 6 dans le 11 de départ n’est peut-être plus nécessaire. Mais le problème se posera à l’avant lorsque Gareth Bale fera son retour. Isco devra-t-il faire son retour sur le banc au profit du gallois alors que l’équipe semble équilibrée aussi défensivement qu’offensivement?

Côté catalan en revanche, la performance de joueurs comme Piqué ou Xavi, à la peine dans ce Clasico, va faire parler. A 35 ans, Xavi n’a peut-être plus la capacité physique pour jouer ces grands matchs malgré son immense expérience tandis que Piqué ne dégage plus aucune sérénité. Devant le trio Messi-Neymar-Suarez semble prometteur et l’uruguayen va monter en puissance afin de mettre ses qualités au service du collectif.

Share "L’analyse tactique de Real Madrid – Barcelone (3-1)" via

Add a comment

2 READERS COMMENTED

  1. 28/10/2014
    merci c bon de nous expliker g admirer Répondre
  2. 10/01/2015
    Merci pour cette belle analyse…
    Je regrette une chose la défaite du FC Barcelone :( Répondre

Leave a reply


5 × = 5

More in Liga
jan 29, 7 mois ago

Vidéo : Le pressing du Borussia Dortmund contre Wolfsburg

Le Borussia Dortmund vit une saison très compliquée en Bundesliga, en ne pointant qu’à une 17ème place synonyme de relégation. Plusieurs raisons peuvent être avancées : le départ de joueurs importants, les nombreuses blessures qui déci…

déc 17, 8 mois ago

L’analyse tactique de Manchester United – Liverpool

A domicile, Manchester United s’est imposé 3-0 face à Liverpool ce dimanche, mettant un peu plus de pression sur les épaules de Brendan Rodgers. Les Red Devils ont été réalistes devant le but adverse tandis que David De Gea a de nouveau e…

nov 30, 9 mois ago

L’analyse tactique de Marseille – Nantes : Les hommes de Bielsa sérieux et réalistes

L’Olympique de Marseille a enregistré sa onzième victoire en Ligue 1 contre le FC Nantes. Les nantais ont appliqué un très bon pressing qui a gêné les olympiens. Toutefois, ces derniers ont su gérer leurs efforts et profiter d’erre…

10562996_323641151145928_5474717751588510832_n1Vous aimez ce blog? Soyez informés de la publication des articles grâce à Facebook ou Twitter. Vous pouvez également vous abonner à ce blog par email.

 

Powered by WordPress Popup