oct 15, 10 mois ago
Arménie, Deschamps, France, Gignac

L’Analyse tactique d’Arménie – France (0-3)

http://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/15-Rémy-vers-Payet-1024x576.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/15-Rémy-vers-Payet-1024x576.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/15-Rémy-vers-Payet-1024x576.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/15-Rémy-vers-Payet-1024x576.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/15-Rémy-vers-Payet-1024x576.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/15-Rémy-vers-Payet-1024x576.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/15-Rémy-vers-Payet-1024x576.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/15-Rémy-vers-Payet-1024x576.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/15-Rémy-vers-Payet-1024x576.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/15-Rémy-vers-Payet-1024x576.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/15-Rémy-vers-Payet-1024x576.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/15-Rémy-vers-Payet-1024x576.jpgL’Analyse tactique d’Arménie – France (0-3)

L’équipe de France a parfaitement bouclé ses matchs amicaux d’octobre en s’imposant 3-0 en Arménie malgré une équipe remaniée. Cette victoire est en grande partie due à André-Pierre Gignac, buteur et double passeur.

Hormis Mandanda, Varane et Matuidi, toute l’équipe a été remaniée pour ce match contre l’Arménie. Cette dernière a fait match nul un partout samedi contre la Serbie dans le cadre des éliminatoires pour l’Euro 2016.

Formation Arménie France

La France marque sur sa première action construite

Pour ce match, Deschamps aligne un 4-2-3-1 avec Schneiderlin et Matuidi en milieux récupérateurs, Payet en 10, Remy et Sissoko sur les ailes. En face, l’Arménie se présente dans un 5-2-3 qui gêne la relance française. En effet, le pressing haut des attaquants Sarkisov, Pizzelli et Simonyan s’effectue jusque sur les remises en jeu de Mandanda, ce qui force le portier à allonger.
Lorsque les Bleus progressent dans le camp arménien, ils font face aux 10 joueurs adverses. Ce sont donc les déplacements des latéraux sur les côtés (couverts par les deux latéraux arméniens) ainsi que ceux des offensifs dans le cœur du jeu qui doivent apporter le danger. Rémy et Sissoko n’hésitant pas à venir dans l’axe pour créer le surnombre face aux 2 milieux centraux de l’Arménie.
Et sur la première possession, la France parvient à ouvrir le score par l’intermédiaire de Loic Remy à la 7ème minute.

Sur la première possession, le ballon revient sur Schneiderlin qui sert Mathieu à sa gauche. Seul Pizzelli, entre les deux français, assure le pressing alors que Sarkisov est en position d'attente. Cela permet à Mathieu  d'avancer dans le camp arménien. Mkrtchyan se dirige vers lui pour presser.

Sur la première possession, le ballon revient sur Schneiderlin qui sert Mathieu à sa gauche. Seul Pizzelli, entre les deux français, assure le pressing alors que Sarkisov est en position d’attente. Cela permet à Mathieu d’avancer dans le camp arménien. Mkrtchyan se dirige vers lui pour presser.

Mathieu a vu le départ de Gignac entre Voskanyan et le latéral. Dans l'axe, Remy s'échappe dans le dos de Haroyan.

Mathieu a pu progresser dans le camp arménien et a vu le départ de Gignac entre Voskanyan et le latéral. Dans l’axe, Remy s’échappe dans le dos de Haroyan.

Les deux attaquants ne seront pas rattrapés et Gignac peut centrer (ou tirer selon le point de vue) vers Remy qui ouvre le score.

Les deux attaquants ne seront pas rattrapés et Gignac peut centrer (ou tirer selon le point de vue) vers Remy qui ouvre le score.

Les déplacements des bleus

Cette première action illustre la disponibilité dont Gignac et ses coéquipiers feront preuve durant tout le match. Pour neutraliser le pressing arménien, les français vont permuter et combiner à de nombreuses reprises.
Moussa Sissoko redescend pour soulager la relance française et ensuite casser les lignes arméniennes. Dimitri Payet dans son rôle de meneur oriente le jeu et prend part aux différentes combinaisons que ce soit à gauche ou à droite dans le camp arménien.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La présence de Remy en tant qu’ailier gauche théorique permet à Gignac de dézoner tout en sachant que le londonien pourra récupérer le poste d’attaquant axial. Le marseillais vient donc récupérer des ballons dans l’entrejeu ou sur les côtés et se déplace immédiatement pour déstabiliser les arméniens.
Par ailleurs, il n’hésite pas à presser les défenseurs centraux adverses, comme l’exigerait Marcelo Bielsa à Marseille, et récupère ainsi plusieurs ballons. A la 19ème minute, il récupère un ballon dans les pieds de Arzumanyan puis sert Remy dans la course. Ce dernier crochète son vis-à-vis avant de tirer sur le poteau. A la 39ème minute, c’est au tour de Voskanyan de céder sous la pression de Gignac. Cette fois-ci il cherchera à servir Payet au point de pénalty mais sa passe sera déviée en corner.

Le danger arménien

Les français ont été mis en danger en première mi-temps sur plusieurs types d’actions. Le pressing haut des arméniens a inévitablement forcé les bleus à jouer vers Mandanda et Jeremy Mathieu a mis son portier en difficulté à deux reprises (27ème, 32ème).
Par ailleurs, la vitesse des attaquants arméniens leur a permis de pénétrer dans l’axe où Matuidi et Schneiderlin ont quelquefois paru débordés puisque Payet, Remy et Sissoko ne faisaient pas tout le temps le pressing nécessaire pour gêner la progression arménienne.

La rentrée de Pogba à la place de Matuidi à la mi-temps a permis aux français d’évoluer plus haut d’autant que les arméniens ont baissé le pied physiquement en seconde mi-temps.
Si Matuidi jouait sur la même ligne que Schneiderlin pour protéger la défense française, Pogba n’a pas hésité à se projeter vers l’avant et sa technique a permis aux Bleus d’obtenir un pénalty transformé par Gignac à la 55ème minute.

Un mot d’ordre, mobilité

Les rentrées de Griezmann, Cabella et Valbuena à la place de Sissoko, Payet et Valbuena n’ont pas déstabilisé l’animation offensive comme on peut souvent l’observer lors des matchs amicaux. Les trois entrants et Gignac ont parfaitement continué le travail aperçu en première mi-temps en permutant et en combinant entre eux. Leur aisance technique leur permettant de déstabiliser des arméniens dépassés malgré des changements effectués de leur côté. Griezmann a repris le rôle de Remy, à savoir prendre la profondeur lorsque Gignac s’excentrait ou décrochait loin de la zone d’attaque tandis que Cabella et Valbuena travaillaient plus sur les côtés mais on les a vu à plusieurs reprises dans l’axe pour apporter de la variété dans les attaques françaises.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

22 - Cabella vers Gignac 3-0

Cabella a reçu une passe de Mathieu et progresse avant de servir Gignac qui a une nouvelle fois décroché.

24 - Gignac vers Griezmann

Gignac se libère tout d’abord de la pression de l’arménien à proximité avant d’adresser une passe à ras terre vers Griezmann qui marque le troisième but français. Une fois encore, le décrochage de Gignac a été compensé par un coéquipier.

La suite pour les Bleus

Après ces deux matchs amicaux, la France affrontera l’Albanie et la Suède dans un mois. L’occasion pour Deschamps de peaufiner ses systèmes et donner du temps de jeu à ceux qui doivent faire leurs preuves. Gignac et Remy ont marqué des points face à l’Arménie mais il faudra confirmer ces bonnes performances plus tard. Certains joueurs comme Lloris, Varane, Pogba et Benzema semblent, pour l’instant, inamovibles.

Share "L’Analyse tactique d’Arménie – France (0-3)" via

No comments yet.

Leave a reply


8 − 8 =

More in Sélections nationales
jan 29, 7 mois ago

Vidéo : Le pressing du Borussia Dortmund contre Wolfsburg

Le Borussia Dortmund vit une saison très compliquée en Bundesliga, en ne pointant qu’à une 17ème place synonyme de relégation. Plusieurs raisons peuvent être avancées : le départ de joueurs importants, les nombreuses blessures qui déci…

déc 17, 8 mois ago

L’analyse tactique de Manchester United – Liverpool

A domicile, Manchester United s’est imposé 3-0 face à Liverpool ce dimanche, mettant un peu plus de pression sur les épaules de Brendan Rodgers. Les Red Devils ont été réalistes devant le but adverse tandis que David De Gea a de nouveau e…

nov 30, 9 mois ago

L’analyse tactique de Marseille – Nantes : Les hommes de Bielsa sérieux et réalistes

L’Olympique de Marseille a enregistré sa onzième victoire en Ligue 1 contre le FC Nantes. Les nantais ont appliqué un très bon pressing qui a gêné les olympiens. Toutefois, ces derniers ont su gérer leurs efforts et profiter d’erre…

10562996_323641151145928_5474717751588510832_n1Vous aimez ce blog? Soyez informés de la publication des articles grâce à Facebook ou Twitter. Vous pouvez également vous abonner à ce blog par email.

 

Powered by WordPress Popup