oct 1, 3 mois ago
AS Roma, Ligue des champions, Manchester City, Manuel Pellegrini, Rudi Garcia, Totti

L’analyse tactique de Manchester City – AS Roma (1-1)

http://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/10-Keita-Vers-Naingollan-Course-de-Totti1-1024x576.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/10-Keita-Vers-Naingollan-Course-de-Totti1-1024x576.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/10-Keita-Vers-Naingollan-Course-de-Totti1-1024x576.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/10-Keita-Vers-Naingollan-Course-de-Totti1-1024x576.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/10-Keita-Vers-Naingollan-Course-de-Totti1-1024x576.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/10-Keita-Vers-Naingollan-Course-de-Totti1-1024x576.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/10-Keita-Vers-Naingollan-Course-de-Totti1-1024x576.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/10-Keita-Vers-Naingollan-Course-de-Totti1-1024x576.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/10-Keita-Vers-Naingollan-Course-de-Totti1-1024x576.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/10-Keita-Vers-Naingollan-Course-de-Totti1-1024x576.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/10-Keita-Vers-Naingollan-Course-de-Totti1-1024x576.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/10/10-Keita-Vers-Naingollan-Course-de-Totti1-1024x576.jpgL’analyse tactique de Manchester City – AS Roma (1-1)

Dans le groupe de la mort, une habitude pour les citizens, Manchester City et l’AS Roma se sont quittés sur un match nul. Malgré un but rapide, Manchester City a souffert pendant une heure face au jeu romain tout en mouvement.

Après une première défaite contre le Bayern Munich, Manchester City est déjà dos au mur et doit gagner contre l’AS Roma, invaincue depuis le début de la saison. Manuel Pellegrini a bâti une composition classique en l’absence de Fernando et Nasri. Hart et Demichelis font leur retour dans le onze titulaire notamment.
En face, Rudi Garcia doit toujours composer sans Strootman, De Rossi, Balzaretti, Astori ainsi que Castan et aligne donc une équipe quasi identique que lors de la victoire contre l’Hellas Verona ce week-end. Gervinho et Florenzi remplaçent Llajic et Destro.

Formations

David Silva, l’homme clé des premières minutes

Si Manchester City a pris l’avantage après seulement quatre minutes de jeu, elle le doit à la présence et l’activité de David Silva. L’espagnol a pendant ces premières minutes perturbé les romains en redescendant pour venir toucher le cuir ou en dézonant pour apporter le surnombre sur l’aile droite où travaillent Zabaleta et Jesus Navas.
C’est sur ce côté droit justement qu’arrive l’ouverture de Silva vers Aguero, bousculé par Maicon dans la surface.

Sur une longue possession des Citizens, Silva dézone en venant sur l'aile droite. Le crochet de Zabaleta sur Naingollan permet à l'espagnol de récupérer le ballon. On a donc un 3 contre 3 avec Cole, Keita et Florenzi face Zabaleta, Navas et Silva donc.

Sur une longue possession des Citizens, Silva dézone en venant sur l’aile droite. Le crochet de Zabaleta sur Naingollan permet à l’espagnol de récupérer le ballon. On a donc un 3 contre 3 avec Cole, Keita et Florenzi face Zabaleta, Navas et Silva donc.

3 - Penalty pour Manchester City

Silva s’éloigne de la zone de pressing des romains ce qui a pour conséquence de faire remonter les italiens. Aguero entame une course croisée pour reprendre le ballon adressé par Silva. Maicon provoque le pénalty en accrochant Aguero. Ce dernier transforme le pénalty pour Manchester.

L’animation offensive de l’AS Roma

L’AS Roma est organisée en 4-3-3 avec Pjanic, Naingollan et Keita en pointe basse dans l’entrejeu. Ils ont donc un avantage numérique face à Touré et Fernandinho. Par ailleurs, Dzeko et Aguero n’ont pas été d’une grande aide au pressing des trois milieux car trop souvent loin du porteur de balle qui avait du temps pour organiser la relance proprement.

Yanga M'Biwa adresse une passe vers Pjanic au centre qui n'est pressé par aucun citizen. Fernandinho va débouler depuis son camp et faire faute sur Pjanic.

Yanga M’Biwa adresse une passe vers Pjanic au centre qui n’est pressé par aucun citizen. Fernandinho va débouler depuis son camp et faire faute sur Pjanic.

Devant Totti redescend très souvent pour participer à la construction de jeu romain. Lorsqu’il décroche, le romain n’est suivi par aucun citizen et peut lancer dans la profondeur l’un de ses coéquipiers.
Les deux latéraux romains, Maicon et Ashley Cole ont profité du manque de rigueur défensive de Silva et Jésus Navas pour prendre leur couloir et se sont retrouvés très souvent dans la surface des citizens.

Totti qui a décroché lance en profondeur Maicon. La frappe du brésilien s'écrasera sur la barre. De l'autre côté, Ashley Cole également s'infiltre dans la surface et aurait pu être servi par Maicon.

Totti qui a décroché lance en profondeur Maicon. La frappe du brésilien s’écrasera sur la barre. De l’autre côté, Ashley Cole également s’infiltre dans la surface et aurait pu être servi par Maicon.

Si Totti est généralement dans l’axe, les permutations entre lui, Florenzi et Gervinho sont nombreuses et perturbent le marquage adverse. Justesse technique, vitesse et verticalité sont les principes que la Roma utilise pour prendre à défaut les joueurs de Manuel Pellegrini. Sur les 10 ballons en profondeur joués par la Roma, 7 ont abouti à une occasion romaine dont l’égalisation à la 25ème minute par Totti.

Keita a reçu un ballon de son gardien. Bien que positionné assez haut, aucun citizen ne le gêne dans sa progression.  Keita va pouvoir trouver Naingollan dans le dos de Touré. Kompany anticipe la passe et sort de l'alignement pour gêner le romain.

Keita a reçu un ballon de son gardien. Bien que positionné assez haut, aucun citizen ne le gêne dans sa progression. Keita va pouvoir trouver Naingollan dans le dos de Touré. Kompany anticipe la passe et sort de l’alignement pour gêner le romain.

La sortie de Kompany est neutralisée par Naingollan qui joue intelligemment en une touche de balle vers Totti.

La sortie de Kompany est neutralisée par Naingollan qui joue intelligemment en une touche de balle vers Totti.

Sans adversaire, Totti se présente face à Hart et devient le plus vieux buteur en C1 à 38 ans.

Sans adversaire, Totti se présente face à Hart et devient le plus vieux buteur en C1 à 38 ans.

Manchester City sans solution face au repli efficace des romains

Durant cette première mi-temps, le jeu des hommes de Manuel Pellegrini manque de verticalité et penche sur les côtés, notamment à droite avec Zabaleta et Navas. Ces derniers font face à Ashley Cole et Florenzi ou Gervinho.
Dzeko vient apporter une solution de passe mais le bosnien est très souvent sous la menace d’un excellent Yanga M’Biwa qui n’hésite pas à le suivre même dans la moitié de terrain adverse. Trois fautes ont été commises par le français sur l’attaquant.
Dans l’axe, Touré et Fernandinho peinent à exister car ils sont généralement enfermés entre Totti et les trois milieux. Les deux milieux de City décrochent donc régulièrement pour se soulager du pressing adverse mais sont alors loin de la ligne offensive et face à un mur romain.

L'influence de Touré et Fernandinho est limitée par la supériorité numérique romaine. Zabaleta ne peut pas jouer sur Navas hors champ car Florenzi et Cole sont au marquage. Il ne peut jouer que Dzeko qui est suivi par Yanga M'Biwa.

L’influence de Touré et Fernandinho est limitée par la supériorité numérique romaine. Zabaleta ne peut pas jouer sur Navas hors champ car Florenzi et Cole sont au marquage.
Il ne peut jouer que Dzeko qui est suivi par Yanga M’Biwa.

L’entrée de Milner et Lampard rééquilibre la bataille du milieu

A la mi-temps, Milner prend la place d’un Jésus Navas qui n’a pas apporté grand chose que ce soit offensivement ou défensivement tandis qu’à la 55ème minute, Lampard remplace Dzeko, en difficulté face à la bonne agressivité de Yanga M’Biwa. Sur le terrain Milner se positionne à gauche et Silva prend la place de Navas sur l’aile droite. Aguero est alors en numéro 9 et Lampard est en pointe haute du milieu citizen.

Si Maicon était très actif en première mi temps, l’entrée de Milner, meilleur défensivement que Silva ou Navas, a limité son influence en seconde mi temps. De plus, Milner s’est très souvent retrouvé entre les lignes pour perturber les romains. Frank Lampard s’est rendu disponible à la réception des passes  et a également été très précieux dans le pressing de la relance des joueurs de Rudi Garcia.

Sans solution courtes, l’AS Roma a commencé à allonger la relance pour se sortir du pressing et la fluidité de la première mi temps a disparu. Rudi Garcia va apporter de la fraicheur en remplaçant Totti par Iturbe à la 70ème minute et Florenzi par Holebas à la 81ème minute tandis que Gervinho occupe alors la pointe de l’attaque.

L'entrée de Lampard comble les espaces de la première mi temps puisque chaque milieu romain doit s'occuper d'un Citizen. Maicon  reste à proximité de Milner.

L’entrée de Lampard comble les espaces de la première mi temps puisque chaque milieu romain doit s’occuper d’un Citizen. Maicon reste à proximité de Milner.

Sans solutions courtes et sous la pression de Lampard, Keita qui a reçu une passe de Pjanic doit allonger la relance qui finit dans les pieds de Zabaleta.

Sans solutions courtes et sous la pression de Lampard, Keita qui a reçu une passe de Pjanic doit allonger la relance qui finit dans les pieds de Zabaleta.

Manchester City a donc repris le contrôle du match mais sans parvenir à cadrer ses occasions. Hormis le but d’Aguero sur pénalty, Manchester City n’a cadré qu’une seule frappe, par l’intermédiaire de Lampard à la 66ème minute.

Une mi temps partout, match nul

Le match nul semble équitable entre ces deux équipes, la Roma ayant dominé la première mi temps et Manchester City la seconde suite à la réorganisation tactique de Pellegrini. Il a manqué aux deux équipes de la précision dans leurs occasions ou de justesse dans la dernière passe.

Manchester City avec seulement un point va devoir engranger le maximum de points lors de la double confrontation qui les attend face au CSKA Moscou. pour espérer se qualifier pour les huitièmes de finales.

Après son premier gros test de la saison, c’est le grand choc de Serie A face à la Juventus qui attend la Roma ce dimanche.

Share "L’analyse tactique de Manchester City – AS Roma (1-1)" via

Add a comment

2 Commentaires

  1. 02/10/2014
    Analyse plutôt pertinente même si l’aspect physique n’est pas traité … Sur les derniers matchs de la Roma, les buts sont marqués soit très vite au début du match, soit à la toute fin du match.. en effet, les matchs de de série A permettent à cette Roma d’accélerer comme elle le veut et quand elle le veut… comment Manchester city, une des plus grosses écuries du championnat le plus intense au monde, a laissé la Roma placé (au moins) une attaque explosive à un moment où l’équipe avait réussi à faire le plus dur ? …City ne tire jamais de profit en terme d’experience de ses précédentes campagnes européenes… … à noter la très belle passe du belge pour Totti.. une vrai passe en or.. Répondre
  2. 02/10/2014
    J’aimerai aussi souligner que mise à part l’adaptation tactic que fait PELEGRINI en 2nd mi-temps, la roma peine ces dernier temps physiquement sur les deuxième moitiés de matchs et son jeu perd en intensité naturellement. Cela est dû principalement aux nombre de joueurs important blessés. Répondre

Ajouter un commentaire


4 − = 1

More in Ligue Des Champions
déc 17, 3 jours ago

L’analyse tactique de Manchester United – Liverpool

A domicile, Manchester United s’est imposé 3-0 face à Liverpool ce dimanche, mettant un peu plus de pression sur les épaules de Brendan Rodgers. Les Red Devils ont été réalistes devant le but adverse tandis que David De Gea a de nouveau e…

nov 30, 3 semaines ago

L’analyse tactique de Marseille – Nantes : Les hommes de Bielsa sérieux et réalistes

L’Olympique de Marseille a enregistré sa onzième victoire en Ligue 1 contre le FC Nantes. Les nantais ont appliqué un très bon pressing qui a gêné les olympiens. Toutefois, ces derniers ont su gérer leurs efforts et profiter d’erre…

nov 26, 3 semaines ago

L’analyse tactique de Schalke 04 – Chelsea : Les Blues humilient un pâle adversaire

Les retrouvailles entre Roberto Di Matteo et Chelsea se sont mal passées puisque l’italien Schalke 04 ont été humiliés 5-0 à domicile. Face à la machine londonienne bien huilée, les allemands ont été inexistants sur tous les plans. Jos…

10562996_323641151145928_5474717751588510832_n1Vous aimez ce blog? Soyez informés de la publication des articles grâce à Facebook ou Twitter. Vous pouvez également vous abonner à ce blog par email.

 

×