Sep 14, 2 années ago
Ancelotti, Atletico Madrid, Liga, Real Madrid, Simeone, Turan

Analyse tactique de Real Madrid – Atletico Madrid (1-2)

http://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/09/5-CR7-sexcentre-à-droite.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/09/5-CR7-sexcentre-à-droite.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/09/5-CR7-sexcentre-à-droite.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/09/5-CR7-sexcentre-à-droite.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/09/5-CR7-sexcentre-à-droite.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/09/5-CR7-sexcentre-à-droite.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/09/5-CR7-sexcentre-à-droite.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/09/5-CR7-sexcentre-à-droite.jpghttp://butderaccroc.com/wp-content/uploads/2014/09/5-CR7-sexcentre-à-droite.jpgAnalyse tactique de Real Madrid – Atletico Madrid (1-2)

L’Atletico Madrid a remporté une victoire importante face aux voisins du Real Madrid en plein doute. Les changements effectués par les colchoneros ont apporté du dynamisme à une équipe qui en manquait jusqu’alors. Carlo Ancelotti n’a toujours pas trouvé la solution pour équilibrer son équipe avec autant de stars offensives.

Les équipes alignées
Malgré une défaite face à la Real Sociedad qui a mis en lumière les faiblesses défensives du Real Madrid (A lire ici), Carlo Ancelotti fait confiance à son équipe-type. Ronaldo est revenu de blessure et est aligné aux côtés des Galactiques Bale, Rodriguez, Benzema, Kroos et Modric.
Carvajal s’étant blessé avec la Roja, c’est Arbeloa qui le remplace. A gauche, Coentrao est titulaire en lieu et place de Marcelo.

Diego Simeone a réservé quelques surprises puisque Griezmann est sur le banc au profit de Raul Jimenez. Tiago fait son retour aux côtés de Gabi tandis qu’Arda Turan fait son retour sur le banc après une blessure.

Formations Real Madrid Atletico Madrid

Ancelotti a modifié son animation
Depuis le début de saison, lorsque toutes les stars du Real sont présentes, Cristiano Ronaldo joue sur l’aile gauche, Gareth Bale à droite et James Rodriguez évolue derrière le portugais.
Contre l’Atletico Madrid, si Bale ne s’est pas éloigné de son aile droite, ce n’est pas le cas de Ronaldo de l’autre côté. Le double ballon d’or s’est rendu disponible sur toute la largeur, proposant des solutions dans l’axe mais surtout sur le côté de Gareth Bale.
La présence de Ronaldo met en difficulté le latéral Siqueira qui doit faire face à deux dribbleurs très rapides sur son côté. L’un des deux va alors repiquer dans l’axe tandis que l’autre prend le couloir.
Ronaldo a ainsi crée 3 occasions sur ce côté droit mais a surtout été à l’origine de l’égalisation du Real Madrid à la 26ème minute. En repiquant vers l’axe, il pousse Siqueira à la faute dans la surface. Le portugais transformera le pénalty.

Gareth Bale sur l'aile droite fait face à Siqueira. L'Atletico est désorganisée sur ce côté gauche puisque c'est Koke, derrière le gallois qui aurait dû bloquer sa progression. Ronaldo démarre dans le dos de Siqueira, suivi par Godin.

Gareth Bale sur l’aile droite fait face à Siqueira. L’Atletico est désorganisée sur ce côté gauche puisque c’est Koke, derrière le gallois qui aurait dû bloquer sa progression.
Ronaldo démarre dans le dos de Siqueira, suivi par Godin. Le centre du portugais va aboutir à une occasion pour Benzema.

L’Atletico Madrid laisse le ballon aux madrilènes
Avec seulement 36% de possession, les hommes de Simeone ont passé la plus grande partie du match à repousser les assauts adverses. Dans le 4-4-2 habituel, ce sont Mandzukic et Raul Jimenez qui ont formé la première ligne défensive en pressant la relance Modric-Kroos voire Ramos s’il aventurait au-delà de la ligne médiane. Derrière les deux attaquants, les deux lignes de quatre étaient compactes afin de resserrer les espaces entre les lignes et donc les espaces disponibles pour les dézonages de Rodriguez ou Ronaldo.

En cas de pénétration dans l’axe, les colchoneros n’hésitent pas à commettre quelques fautes pour empêcher le Real Madrid de tirer au but.
L’axe étant densifié, Toni Kroos et Luka Modric orientent donc le jeu sur les ailes pour alerter les ailiers ou les lateraux Coentrao et Arbeloa qui évoluent très haut. Beaucoup plus libre sur son aile gauche du fait des dézonages de Ronaldo et Rodriguez, Fabio Coentrao a pu réaliser 7 centres pour seulement 1 seul réussi.

Les deux lignes de quatre sont mises en évidence avec une forte densité axiale. Arbeloa, qui va recevoir le ballon, et Coentrao sont libres.

Les deux lignes de quatre sont mises en évidence avec une forte densité axiale. Arbeloa, qui va recevoir le ballon, et Coentrao sont libres.

Toutefois, sans Griezmann et Turan titulaires, les offensives de l’Atletico Madrid ont manqué de vitesse et de joueurs capables de conserver le ballon pour s’approcher des buts de Casillas, hormis sur l’ouverture du score de Tiago sur corner à la onzième minute, lâché par Benzema au premier poteau.

Siqueira a reçu un ballon de Godin et progresse sur l'aile gauche. Il dispose de deux solutions, Koke à sa gauche (Arbeloa sort sur lui) et Mandzukic dans l'axe.  Dès le départ, les milieux madrilènes, notamment Bale, sont en retard.

A l’origine du corner, Siqueira a reçu un ballon de Godin et progresse sur l’aile gauche. Il dispose de deux solutions, Koke à sa gauche (Arbeloa sort sur lui) et Mandzukic dans l’axe. Dès le départ, les milieux madrilènes, notamment Bale, sont en retard.

Siqueira sert donc Mandzukic et va déborder sur l'aile. Arbeloa s'est retourné rapidement pour compenser la course du latéral gauche.

Siqueira sert donc Mandzukic et va déborder sur l’aile. Arbeloa s’est retourné rapidement pour compenser la course du latéral gauche.

Ni Pepe, Ni Bale et ni Modric n'ont resserré le marquage sur Mandzukic qui s'est retourné rapidement pour servir Siqueira. Arbeloa sortira le ballon en corner avant que le latéral ne puisse centrer.

Ni Pepe, Ni Bale et ni Modric n’ont resserré le marquage sur Mandzukic qui s’est retourné rapidement pour servir Siqueira. Arbeloa sortira le ballon en corner avant que le latéral ne puisse centrer.

Le coaching gagnant de l’Atletico Madrid
En deuxième mi temps, le Real Madrid continue l’état de siège sur le but de Moya, sans succès. Ce sont les colchoneros par l’intermédiaire de German Burgos, l’assistant d’un Diego Simeone suspendu, qui réalisent les premiers changements autour de la 60ème minute. Arda Turan remplace Gabi tandis que Griezmann remplace un Raul Jimenez très discret dans ce match (9 passes et 1 tir seulement). Carlo Ancelotti en profite pour remplacer Benzema par Chicharito ainsi que Bale par Isco.
Conséquences de ces changements, Koke se replace dans l’entrejeu à côté de Tiago pour laisser l’aile gauche à Turan alors que Griezmann reprend le rôle de second attaquant à Jimenez. Isco de son côté joue sur l’aile gauche et Ronaldo coulisse à droite.

Si Isco et Chicharito n’ont pas changé grand chose au jeu de la Casa Blanca, Arda Turan et Griezmann ont insufflé au jeu colchonero le dynamisme et la vitesse nécessaire pour déstabiliser la fragile organisation défensive du Real Madrid. Tout le bloc de l’Atletico est ainsi remonté de plusieurs crans sur le terrain sans se découvrir et Juanfran a souvent pris son couloir droit dans la dernière demi heure.
Après une première alerte à la 72ème minute, Arda Turan crucifie le Real Madrid quatre minutes plus tard.

Sur une touche de Juanfran, c'est Griezmann qui récupère le ballon, immédiatement pressé par Kroos.  Dans la surface, Raul Garcia et Mandzukic sont cernés par Sergio Ramos et Pepe.

Sur une touche de Juanfran, c’est Griezmann qui récupère le ballon, immédiatement pressé par Kroos. Dans la surface, Raul Garcia et Mandzukic sont cernés par Sergio Ramos et Pepe. Arda Turan est libre entre les deux lignes.

Griezmann s'est défait de Kroos. Isco ne réagit pas assez vite pour empêcher le français de remettre à Juanfran. Cette passe réussie met les quatres milieux madrilènes hors d'état de nuire. Coentrao doit donc faire l'effort pour empêcher Juanfran de centrer.

Griezmann s’est défait de Kroos. Isco ne réagit pas assez vite pour empêcher le français de remettre à Juanfran. Cette passe réussie met les quatres milieux madrilènes hors d’état de nuire. Coentrao doit donc faire l’effort pour empêcher Juanfran de centrer.

Le centre en retrait de Juanfran prend à contre pied la défense du Real. Raul Garcia qui a fait quelques pas  en arrière réalise une feinte de tir. Arda Turan tire et donne l'avantage à l'Atletico.

Le centre en retrait de Juanfran prend à contre pied la défense du Real. Raul Garcia qui a fait quelques pas en arrière réalise une feinte de tir. Arda Turan tire et donne l’avantage à l’Atletico. Sur toute l’action, le turc a été libre de tout marquage.

Après ce but, Arbeloa est remplacé par Varane et Mandzukic par Mario Suarez. Sergio Ramos prend alors place dans le couloir droit à la place d’Arbeloa.
Le Real Madrid va alors pousser pour arracher l’égalisation mais se heurte face à une équipe, qui elle maîtrise parfaitement le 4-4-2 aussi bien offensivement que défensivement. Pire encore, la Casa Blanca s’expose aux contres de l’Atletico Madrid qui a même l’occasion d’aggraver le score à la 89ème minute par Griezmann. Le tir du français finissant dans le petit filet de Casillas.

La pression est sur le Real Madrid
L’Atletico Madrid est toujours invaincu en ce début de saison et va aborder sereinement son premier match de Ligue des Champions contre l’Olympiakos. Tout l’inverse du Real Madrid qui vient de perdre son deuxième match de suite mais Carlo Ancelotti ne semble pas si inquiet de l’absence d’équilibre de son équipe.
« Le départ n’est pas bon. C’est déjà arrivé la saison dernière. On règlera ça avec tranquillité et autocritique. Le système n’est pas un problème. Cela a été un problème d’attitude et d’intensité. »

Share "Analyse tactique de Real Madrid – Atletico Madrid (1-2)" via

Add a comment

3 READERS COMMENTED

  1. 14/09/2014
    Salut, intéressant de mettre ainsi en relief les problèmes du Real Madrid… surtout au milieu de terrain (un comble quand on vient de recruter Kroos et James). Le départ de Xabi Alonso est pour moi encore plus préjudiciable à la Maison Blanche, que celui de Di Maria. Au milieu personne (ou presque) ne joue véritablement à son poste et face à cet Atlético, pourtant lui aussi très perfectible, toujours aussi saignant … cela n’a pas pardonné. Je pense quand même que le Real reste le favori de la Liga cette saison, mais il va falloir corriger le tir (changer d’organisation tactique?) et vite. Répondre
    • 16/09/2014
      A moins que Carlo réussisse à discipliner défensivement son équipe type, je pense que le Real a impérativement besoin d’un 6 pour pouvoir combler ces espaces entre les milieux et les défenseurs. Cela permettrait de faire remonter tout le bloc en phase défensive. Contre des équipes comme le FC Bale, ce n’est pas vraiment nécessaire mais en Liga et plus tard en C1, le Real va retomber sur des équipes mobiles, techniques et capables de jouer dans les espaces. Sauf qu’il faudrait sacrifier l’une des stars offensives et c’est là que les problèmes commencent pour Carlo. Répondre
  2. Pingback: Liverpool 0 - 3 Real Madrid : Le collectif madrilène trop fort pour les anglais - But de Raccroc 24/10/2014 […] matchs (contre la Real Sociedad et l’Atletico Madrid notamment) où les milieux madrilènes ne faisaient pas les efforts défensifs nécessaires […]

Leave a reply

Anti-spam *

More in Liga
Jan 29, 1 année ago

Vidéo : Le pressing du Borussia Dortmund contre Wolfsburg

Le Borussia Dortmund vit une saison très compliquée en Bundesliga, en ne pointant qu’à une 17ème place synonyme de relégation. Plusieurs raisons peuvent être avancées : le départ de joueurs importants, les nombreuses blessures qui déci…

Déc 17, 1 année ago

L’analyse tactique de Manchester United – Liverpool

A domicile, Manchester United s’est imposé 3-0 face à Liverpool ce dimanche, mettant un peu plus de pression sur les épaules de Brendan Rodgers. Les Red Devils ont été réalistes devant le but adverse tandis que David De Gea a de nouveau e…

Nov 30, 1 année ago

L’analyse tactique de Marseille – Nantes : Les hommes de Bielsa sérieux et réalistes

L’Olympique de Marseille a enregistré sa onzième victoire en Ligue 1 contre le FC Nantes. Les nantais ont appliqué un très bon pressing qui a gêné les olympiens. Toutefois, ces derniers ont su gérer leurs efforts et profiter d’erre…

10562996_323641151145928_5474717751588510832_n1Vous aimez ce blog? Soyez informés de la publication des articles grâce à Facebook ou Twitter. Vous pouvez également vous abonner à ce blog par email.